Édition #5

Projet d’observatoire de l’eau sur le territoire du Grésivaudan

François BERNIGAUD Vice-Président en charge de l'eau et de l'assainissement, Communauté de Communes Le Grésivaudan

Les usages de l’eau, et en particulier l’alimentation en eau potable, sont aujourd’hui assurés sur notre territoire. Cependant, il existe à plus long terme des interrogations quant à l’évolution de la ressource en quantité ou en qualité, liée à un usage industriel localement dominant, ayant vocation à se développer, et l’impact sur la ressource disponible lors d’épisodes de sécheresse.

Depuis peu, des collectifs sur la question de l’eau se constituent, où il apparaît que les conflits d’usages tendent à se cristalliser. Sans données concrètes à analyser ou par manque de connaissance sur le sujet, nous observons des discours et des postures prenant parfois le pas sur la réalité.

Au-delà du risque de mésinformation auprès du grand public et de la mise en œuvre de solutions inadaptées qui seraient préjudiciables à long terme, le Grésivaudan souhaite initier la création d’un observatoire de l’eau visant à objectiver les débats autour de cette thématique.

Cet observatoire a pour objectif de :
» Développer et diffuser la connaissance au niveau local et infra-local des prélèvements et des usages de l’eau.
» Constituer un lieu d’échange et de concertation entre les acteurs liés aux secteurs de l’eau et du changement climatique, par la mise en place de réunions et de groupes de travail thématiques.
» Fournir des données objectives en support du suivi et de la mise en place des politiques de maîtrise de la consommation de l’eau, notamment par l’apport d’expertise spécifique sur certains domaines (exemple : carte d’identité territoriale de la ressource en eau…).
» Garantir la transparence des échanges et des productions réalisés au sein de l’observatoire, permettant de livrer au public des informations fiables et sincères quant à l’état de la ressource, les usages qui en sont faits, les actions menées pour réduire au maximum l’impact de ceux-ci ainsi que leur suivi dans le temps.

« Il est entendu que l’observatoire concernera la ressource en eau dans son ensemble — et pas uniquement celle nécessaire à la production d’eau potable — y compris dans sa dimension retraitée et réutilisée. Le champ de l’observatoire s’étendra donc également aux eaux de surfaces, aux prélèvements en nappes, aux données météorologiques et climatiques, mais également à l’épuration des eaux usées. »

Retrouvez l’interview de François BERNIGAUD >> en cliquant ici <<

François BERNIGAUD
François BERNIGAUD
Originaire de Mâcon, après un début de carrière professionnelle en tant qu’éducateur spécialisé, il saisit l’opportunité de se replonger dans les études et s’oriente vers l’industrie et l’informatique et se spécialise dans le développement de logiciels à destination des mobilités et des transports. Cette expertise, il l’exercera en France, puis à l’étranger.
Installé à Saint-Martin-d’Uriage depuis 1986, il s’implique dans la vie associative, puis politique, de cette commune. Conseiller municipal pendant 2 mandats, il devient par la suite adjoint et Vice-Président à la Communauté de Communes Le Grésivaudan, en charge de l’eau et de l’assainissement.