Page Elements

Maecenas sed diam eget risus varius blandit sit amet non magna. Maecenas faucibus mollis interdum. Morbi leo risus, porta ac consectetur ac, vestibulum at eros. Praesent commodo cursus magna, vel scelerisque nisl consectetur et. Fusce dapibus, tellus ac cursus commodo.

Les Enjeux de la montagne touristique

Les cahiers de tendances montagne[s]

– Édition 2019-2020 –
– Édition 2020-2021 –
– Édition 2021-2022 –
– Édition 2022-2023 –
– Édition 2023-2024 –
Les Tend ances

à propos

Qu’est ce qu’un Cahier des Tendances Montagne[s] ?

Nec piget dicere avide magis hanc insulam populum Romanum invasisse quam iuste. Ptolomaeo enim rege foederato nobis et socio ob aerarii nostri angustias iusso sine ulla culpa proscribi ideoque hausto veneno voluntaria morte deleto et tributaria facta est et velut hostiles eius exuviae classi inpositae in urbem advectae sunt per Catonem, nunc repetetur ordo gestorum

Lire la suite

à propos

Qu’est ce qu’un Cahier des Tendances Montagne[s] ?

Nec piget dicere avide magis hanc insulam populum Romanum invasisse quam iuste. Ptolomaeo enim rege foederato nobis et socio ob aerarii nostri angustias iusso sine ulla culpa proscribi ideoque hausto veneno voluntaria morte deleto et tributaria facta est et velut hostiles eius exuviae classi inpositae in urbem advectae sunt per Catonem, nunc repetetur ordo gestorum.

Lire la suite

Nullam quis risus eget urna mollis ornare vel eu leo. Sed posuere consectetur est at lobortis. Cras mattis consectetur purus sit amet fermentum. Nulla vitae elit libero, a pharetra augue. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit.
Donec ullamcorper nulla non metus auctor fringilla. Praesent commodo cursus magna, vel scelerisque nisl consectetur et.

Nullam quis risus eget urna mollis ornare vel eu leo. Sed posuere consectetur est at lobortis. Cras mattis consectetur purus sit amet fermentum. Nulla vitae elit libero, a pharetra augue. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit.
Donec ullamcorper nulla non metus auctor fringilla. Praesent commodo cursus magna, vel scelerisque nisl consectetur et.

Lorsque nous quittons nos habitations pour, au choix, monter dans notre voiture, enfourcher nos bicyclettes ou partir à pied, c’est que nous avons, en amont, pris une autre décision : celle de notre destination. Un lien évident entre le but que nous poursuivons et les moyens que nous mobilisons pour l’atteindre. Pourtant, à bien y regarder, une telle évidence n’est pas toujours de mise dans nos comportements, en particulier dans notre rapport au changement.

Passer du « Prédire et contrôler » au « Ressentir et ajuster »

Dans ce mode d’organisation, la logique de prédiction va de pair avec la capacité à contrôler l’atteinte des résultats. Cela conditionne le rôle du management, qui s’impose en garant du résultat, et cela justifie des mécanismes qui n’apportent que très peu de création de valeur : les systèmes de reporting ou d’autorisations sont plus infantilisants que responsabilisants !

De plus, notre capacité de prédiction a été bien mise à mal par l’imprévisibilité et l’enchaînement des événements auxquels nous sommes confrontés ces dernières années (crise sanitaire, climatique, énergétique, geopolitique…).

En conséquence, nous sommes désormais invités à nous ouvrir à une tout autre approche de l’action collective, reposant davantage sur une logique « ressentir et ajuster ». Concrètement, celle-ci commence avant tout par le fait de produire le changement à partir d’une pulsion de désir, d’une projection dans un futur souhaitable. Se mettre en mouvement, c’est, étymologiquement, sortir de la sidération. Cela passe donc directement par notre capacité à nous reconnecter à un élan vital.

L’action devient transformative à partir du moment où elle n’est pas construite à partir de là où nous voulons aller, mais bien à partir de là où nous sommes, et que nous trouvons donc collectivement la capacité à nous engager dans un chemin de transformation. D’abord avec des petites victoires, avant d’accéder à des réalisations plus emblématiques de notre capacité à produire du changement.

Cette approche, qui s’appuie sur l’identification des « étoiles » (objets de désir) et des « cailloux blancs »
(réalisations concrètes), se prête tout aussi bien à des démarches d’entreprises qui souhaitent devenir sociétés à mission (Loi PACTE) et explorent leur raison d’être, qu’à l’accompagnement de territoires tel que le propose la

Fabrique des Transitions à partir du retour d’expérience de Jean-François Caron à Loos-en-Gohelle.

« Nous sommes désormais invités à nous ouvrir à une tout autre approche de l’action collective, reposant davantage sur une logique « ressentir et ajuster ».

Crédit Agricole des Savoie

Le Crédit Agricole des Savoie se situe au premier rang des banques en Savoie et en Haute-Savoie, au service de plus de 716 000 clients particuliers, professionnels et entreprises. C’est un acteur majeur du développement de l’économie locale : un habitant sur deux est client du Crédit Agricole des Savoie, une entreprise et/ou professionnel sur 4 et 8 jeunes agriculteurs sur 10.
C’est également la banque du tourisme avec un pôle tourisme doté de 8 experts, 47 agences en zone de montagne et 18 référents tourisme répartis sur les Savoie. Notre objectif est d’accompagner de manière ciblée et personnalisée les professionnels de ce secteur structurant pour l’économie du territoire, dans la transformation de leur modèle, pour répondre aux nouveaux enjeux environnementaux et sociétaux.

Cluster Montagne

Créé en 2012 à l’initiative de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et des entreprises de la filière, le Cluster Montagne est l’accélérateur de développement et d’innovation durable[s] en montagne. Par ses actions de mise en réseau, de formation, de soutien à l’innovation et au développement commercial, le Cluster Montagne accompagne le développement de ses membres (entreprises, institutions, établissements de recherche et formation et territoires partenaires) et contribue à la performance durable et à l’attractivité des destinations touristiques en France. Il est aussi l’ambassadeur du savoir-faire français à l’international. Sa stratégie centrée sur les enjeux de la montagne touristique (durabilité, interactivité, sécurité, concertation, accessibilité, ludisme, performance) propose aux professionnels une vision prospective et des solutions pragmatiques innovantes pour un développement durable du tourisme de montagne. La filière française de l’aménagement touristique de la montagne représente plus de 450 entreprises, 5 500 salariés et un chiffre d’affaires annuel de plus d’1 milliard d’euros.



Titre de la vidéo